Tout juste annoncé par Daniel Alegre (président retail, shopping et paiement de Google) ce mercredi 20 mars 2019, lors du One to One de Monaco, Google Shopping Actions est désormais officiellement lancé aux Etats-Unis et en France.

Sa nouvelle plateforme, Google la définit ainsi : « Shopping Actions permet à tous les marchands de présenter leurs produits sur différentes plates-formes Google. […]  Le programme utilise une liste partageable, un panier universel et un règlement instantané avec enregistrement des informations de paiement. »

Directement intégré dans le moteur de recherche, et anciennement simple comparateur de prix, Google Shopping permet désormais d’accéder à différents vendeurs et d’acquérir les produits proposés par ceux-ci à travers une interface unique.

Si la version bêta était auparavant réservée à quelques enseignes uniquement (à savoir Auchan, Boulanger, Carrefour et Fnac-Darty), les inscriptions sont désormais ouvertes à tous les e-commerçants qui souhaiteraient profiter des services de la plateforme.

Mais attention, la firme américaine se défend de proposer une simple marketplace et préfère voir dans Google Shopping Actions une continuité à son moteur de recherche, un outil pour faciliter l’accès à l’information et déclencher l’achat. Ainsi la plateforme, qui promet de proposer à chaque utilisateur un catalogue adapté à ses habitudes d’achat, se démarque de ses concurrents, tel que Amazon par différents points :

  • La livraison n’est pas assurée par Google, celui-ci laissant le soin aux distributeurs de s’en charger
  • Si l’inscription est gratuite pour les vendeurs, le financement du modèle repose sur un système de commissions sur les ventes effectuées sur la plateforme

En ce qui concerne les données personnelles, Google s’engage à ne pas divulguer celles-ci aux marchands, à l’exception des données nécessaires à la livraison.

À l’heure actuelle, Google Shopping Actions n’est pas encore accessible sur les assistants Google, s’ouvre progressivement aux abonnés Google (pour un accès au service d’ici début avril pour la totalité de ces utilisateurs) et rendra progressivement le catalogue visible aux non-abonnés. Reste à savoir si le succès sera au rendez-vous…

 

Thomas PETIT – Chargé de communication digitale

21 mars 2019

Source image : Google

79